Béatrice Balcou

20.09.2019 - 26.01.2020
Achetez votre ticket

Par ses performances, sculptures, dessins et installations, l’artiste française Béatrice Balcou nous offre de nouveaux rituels sensoriels et émotionnels qui exigent de nous une disponibilité absolue pour l’art.

Prendre le temps

Balcou copie les œuvres  d’autres artistes et assume pour ainsi dire le rôle de « manutentionnaire » et « régisseur » d’art. C’est ainsi qu’elle met radicalement en question notre rapport à l’art et à la façon  dont celui-ci est produit. Pour Balcou, l’œuvre d’art n’est pas une image éphémère à identifier ou consommer rapidement. Ce qui est essentiel pour elle, c’est la façon dont nous voyons les choses, le temps que nous prenons pour le faire et ce que nous retirons de ce processus du regard. 

Activation, interaction

Pour cette exposition au Musée M, Balcou regroupe plusieurs séries d’œuvres: une série de sculptures « placebo » et « assistantes », des cérémonies filmées, des dessins ainsi que des œuvres qui seront activées dans l’espace. Ces installations, spatiales et éphémères, nous incitent à une approche active des œuvres, nous invitent à les comprendre, à nous y attacher, à prendre le temps de leur accorder un vrai regard et à devenir spectateur .

Commissaire d'exposition : Eva Wittocx

 

Cette exposition est une coproduction de M et La Ferme du Buisson, avec le soutien de l'ADAGP et la copie privée. 

Béatrice Balcou

Bio

Béatrice Balcou

Bio

Béatrice Balcou (née en1976 à Tréguier, France) vit et travaille à  Bruxelles. Ses récentes exposition en solo et duo sont: L’Économie des apostrophes au Centre d’art contemporain La Ferme du Buisson à Noisiel (2018), Béatrice Balcou x Yuki Okumura: double suicide at Kumagusuku au Kyoto Art Hostel Kumagusuku à Kyoto (2018); Kazuko Miyamoto >< Béatrice Balcou à la galerie Exile à Berlin (2017) et l’Iselp à Bruxelles (2016); Walk in Beauty au Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain (2014); Calme, luxe et volupté au Centre d’art contemporain Le Quartier à Quimper (2014) ainsi que Chaque chose en son temps au FRAC Franche-Comté à Besançon (2013). Au cours de ces dernières années, on a pu voir ses oeuvres lors de différentes expositions collectives,  parmi lesquelles Article 132-75 au Kunstverein, Langenhagen (2019), Sculpter (faire à l’atelier) au FRAC Bretagne à Rennes (2018), Tes Mains dans mes chaussures à La Galerie Centre d’Art Contemporain à Noisy-le-Sec (2017), Un-Scene III au WIELS à Bruxelles (2015), Plateforme de jeux au Centre Pompidou à Paris (2015) ainsi que Des choses en plus, des choses en moins au Palais de Tokyo à Paris (2014). En 2018, Béatrice Balcou - conjointement avec Yuki Okumura- a été parmi les lauréats de la résidence organisée par l’Institut Français à la Villa Kujoyama à Kyoto, Japon. Ses oeuvres font partie des collections du FNAC Fonds National d’Art Contemporain à Paris, du FRAC Corse à Corte, du FRAC Franche-Comté à Besançon et du FRAC Ile-de-France à Paris.