Cécile B. Evans

11.06.2017 - 19.11.2017

Sprung a Leak

A-Plot, B-Plot et C-Plot – deux robots humanoïdes et un robot chien – ainsi qu’un choeur d’Users font face à l’information qui leur parvient d'un système numérique qui les entoure. C’est par ce système que nous découvrons la blogueuse beauté Liberty, un personnage numériquement animé dont tout le monde est amoureux (en particulier le chien), et qui doit être sauvé du système même.  C’est à partir de là que la pièce de Cécile B. Evans (1983, Belgique - États-Unis) se développe en trois actes.

Émotions versus technologie

Comment les nouvelles technologies peuvent-elles influencer les sentiments et les actions humaines ? Et quels sont les parallèlles avec d’autres systèmes créés par l’homme ? Dans ses installations, vidéos et plateformes en ligne ou performances,  Cécile B. Evans étudie la valeur de l’émotion dans notre société et l’impact de la  technologie sur notre comportement. Au coeur de sa première exposition solo en Belgique se trouve l’interdépendance entre l’homme et la machine.

Pièce de théâtre en trois actes

Sprung a Leak est une pièce de théâtre en trois actes où les rôles principaux sont incarnés par deux robots humanoïdes, un petit chien-robot et une fontaine. Les conversations entre robots mobiles dans la salle et performers sur les images télévisées sont des réactions à des fuites d’informations d'un système qui les entoure.  C’est ainsi que l'installation parvient à mettre en évidence des émotions et des fragilités dans une collaboration entre homme et machine en perpétuelle mutation.

Coupure d'information

C’est cette période récente où l’existence quotidienne se trouvait mêlée à de plus en plus d’événements fortement médiatisés et connotés qui a mené Cécile B. Evans à écrire Sprung A Leak. Il y avait des attentats terroristes, des coups d’État, des scandales politiques, des épidémies ou encore des fuites d’informations apparemment infinies. 

 

Commissaire d'exposition : Valerie Verhack

Ce qui était commun à tous ces événements, c’est qu’on pouvait y accéder en passant par de l’équipement -mon téléphone, mon ordinateur- et des logiciels - mes réseaux sociaux, mes applis, mes moteurs de recherche-. Cet accès, ces fuites, cette surabondance même d’informations peuvent se révéler productifs et puissants (et la preuve en a été faite). Mais comment ceci est-il tenable alors que ceux qui ont le plus à y gagner ne sont pas à même de le contrôler ? Cécile B. Evans

En pratique

Sprung a Leak est une performance d’une durée d’environ 18 minutes. Elle peut être vue en continu de 11:00  à 12:30 et de 14:00 à 17:30. Elle est également visible le jeudi de 19:00 à 21:30.

 

Cécile B. Evans présente une nouvelle performance dans le cadre du festival annuel Playground, une coopération entre le M et STUK Leuven

Attention: L'Artist Talk 'Cécile B. Evans & Craftworkz on the robotics and artificial intelligence in 'Sprung a Leak' le 12 octobre a été annulé, veuillez nous excuser.

Cécile B. Evans

Bio

Cécile B. Evans

Bio

Cécile B. Evans vit et travaille à Londres. Récemment elle a montré son travail dans des expositions solo à la  Galerie Emanuel Layr, Vienne (AT), Tate Liverpool (UK), Kunsthalle Aarhus (DK), Kunsthalle Winterthur (CH) et De Hallen Haarlem (NL). Elle a également réalisé AGNES, une oeuvre en ligne commandée par Serpentine Galleries à Londres (2014) et toujours consultable sur le site internet de Serpentine. Son travail est représenté par la galerie Emanuel Layr de Vienne (AT).


en collaboration avec

avec l'aide du