Dirk Bouts

Le Martyre de saint Érasme

Le Martyre de saint Érasme, avec La Cène, est un des deux chefs-d’œuvre de Dirk Bouts qui, près de 600 plus tard, se trouve toujours à son emplacement d’origine. On pense que ce triptyque fut commandé aux alentours de 1460 pour la chapelle de la collégiale Saint-Pierre, où il est toujours exposé. 

Les trois saints représentés sur le triptyque sont Jérôme, Bernard et Érasme. Le Martyre de saint Érasme est représenté sur le tableau central. Enchaîné par les mains et les pieds, Érasme gît sur une planche en bois. De part et d’autre, les deux bourreaux lui enroulent les intestins sur un engin de torture. Saint Jérôme est représenté sur le volet de gauche, et saint Bernard de Clairvaux sur celui de droite.

On est surpris par le calme qui se lit sur le visage d’Érasme pendant qu’il subit son funeste sort. C’est là, une fois encore, un exemple de la réserve caractéristique du style de Dirk Bouts.