Musée en Mouvement

Présentation de collection

Musée en Mouvement

04.03.2021 - 02.03.2022
Réservez un créneau horaire

La collection du M est en mouvement constant. Ainsi nous enrichissons chaque année notre collection de pièces exclusives qui racontent une histoire exceptionnelle. Dans ‘Musée en Mouvement’, certaines de ces nouvelles œuvres se voient attribuer pour la première fois une place dans les salles du musée. D’emblée le moment idéal pour découvrir tout ce qui se déroule dans les coulisses de M.

Nouvelles acquisitions

Avec plus de 52 000 objets, la collection de M constitue le fondement du musée. Dans Musée en mouvement, quelques nouvelles acquisitions font leurs débuts dans nos salles. Actuellement mis en exergue : quelques œuvres de la famille Bouts.

 

Découvrez en exclusivité une ‘Mater Dolorosa’ – un prêt à long terme d’une collection privée – attribuée à l’atelier d’Albrecht Bouts. L’œuvre est exposée à côté de ‘L’Homme des douleurs’ attribué à l’atelier de Dieric Bouts, le père d’Albrecht. Il est possible que les deux œuvres aient formé un diptyque autrefois.

 

M expose en outre un autre prêt à long terme d’une collection privée, ‘La Rencontre d’Abraham et Melchisédech’, également de la main du fils, Albrecht Bouts.

Dieric Bouts

Dieric Bouts a quitté Haarlem pour s’installer à Louvain, s’y est marié, y est devenu peintre municipal et y a entretenu des échanges intellectuels importants avec l’université. De nos jours, on le considère comme l’un des plus grands maîtres flamands. Son tableau le plus célèbre est La Cène, que l’on peut admirer en ce moment à la Collégiale Saint-Pierre. En plus de peindre de grands retables, il a également introduit les compositions dites Andachtsbild ou images de dévotion pour célébrations religieuses comme le diptyque ‘Mater Dolorosa’ et ‘L’Homme de douleurs’. Ces représentations avaient un immense succès et ont été copiées jusque dans les années 1520, surtout par Albrecht, le fils de Dieric Bouts.

Le passé de M

‘Musée en Mouvement’ est – comme son nom l’indique – toujours en mouvement. Outre de nouvelles acquisitions pour la collection, nous présentons cette fois l’histoire de M à travers une rétrospective de ses étapes les plus importantes. Ainsi, vous découvrirez comment M a vu le jour, vous découvrirez l’histoire du site et l’aménagement initial du musée Vander Kelen-Mertens.

 

Vous pouvez par ailleurs également vous plonger dans divers ouvrages sur l’art et l’histoire ou écouter une interview sur la convergence de l’art ancien et moderne à M.

La politique d’acquisition

La conservation optimale et l’affinement de la collection constituent des tâches essentielles. Parfois, le musée acquiert lui-même des objets, mais il reçoit aussi régulièrement des donations, des legs, ou des prêts à long terme. Pour déterminer si un objet proposé convient effectivement à la collection, nous appliquons des critères très stricts. En plus d’acquérir autant que faire se peut des chefs-d’œuvre, l’accent est mis sur la sculpture du Moyen-Âge et de la Renaissance. Le patrimoine qui entretient un lien historique avec Louvain, ou avec l’ancien duché du Brabant et qui est en outre porteur d’une grande qualité muséale et artistique a aussi toute sa place dans la collection. Parallèlement à la collection historique de la Ville de Louvain, M conserve de multiples prêts à long terme, entre autres, de la Communauté flamande et de la Collection Cera. Cette dernière se compose de plus de 600 pièces d’art contemporain, avec une orientation spécifique sur l’art belge d’après 1945. Cette collection continue aussi à s’accroître et M conseille Cera dans sa politique d’acquisitions.

Vous en voulez plus ?

L'église Saint-Pierre

Entre Ciel et Terre

Présentation de collection

Prenez votre Temps

Présentation de collection

Les Dix