Numéro deux | M-LIFE

La fondation du M

M-LIFE

Numéro deux de M
Plus de lecture !

Nous avons besoin de vous, plus que jamais

Soutenir le musée M en privilégiant une initiative particulière, voilà ce que vous propose la fondation du musée, M-LIFE. Lydia Vandam, coordinatrice de M-LIFE, motive l'existence d'une telle fondation. Elle explique aussi pourquoi vos dons sont les bienvenus, surtout dans une période où le Covid-19 a lourdement affecté le secteur culturel.

Chaque don nous aide à travailler encore mieux Lydia Vandam, coordinatrice de M-LIFE

« La fondation M-LIFE a été créée en 2016, à la suite de plusieurs demandes de personnes souhaitant soutenir le M. Nous recevions déjà des dons de temps en temps, mais il nous fallait disposer d'une meilleure vue d'ensemble. Par ailleurs, nous tenions à montrer comment nous comptions affecter les fonds récoltés. Nous estimons qu'une telle transparence est importante. »
 

« Nous avons créé la fondation M-LIFE au sein de la Fondation Roi Baudouin. Elle est contrôlée par un conseil d'administration indépendant qui veille à l'affectation directe des dons au projet du M choisi par le donateur. C'est également la Fondation Roi Baudouin qui établit les attestations fiscales pour les dons de 40 euros et plus. »
 

À quoi servent concrètement les fonds récoltés ?
« M-LIFE soutient financièrement les projets du M à grande valeur sociale ou publique. Les donateurs choisissent librement entre quatre types de projets. »
 

« Il y a d'abord les projets liés à la collection du M, la restauration des œuvres et la recherche scientifique à leur sujet. En soutenant l'une de ces initiatives, les donateurs contribuent à l'étude et l'entretien du patrimoine de la ville et à son ouverture au public. »
 

« Ensuite, il y a nos activités de médiation envers le public, tant destinées aux enfants qu'aux adultes de diverses origines sociales. De tels projets veulent contribuer, par le biais de l'art, à rendre les individus plus résilients et autonomes. »
 

« Les donateurs peuvent aussi choisir de soutenir directement le travail de jeunes artistes. En effet, nous voulons encourager l'épanouissement d'artistes talentueux de Louvain et de sa région. De concert avec le M, ce sont eux qui font de Louvain une ville d'art. Nous leur proposons un encadrement conceptuel, nous mettons un atelier du complexe Cas-co à leur disposition et nous organisons une présentation de leur travail. »
 

« Finalement, ceux qui le préfèrent peuvent soutenir M-LIFE à titre général. Nous affectons alors leurs dons aux projets qui en ont le plus besoin à ce moment-là. »

UN BALLON D'OXYGÈNE

« Les fonds récoltés par le biais de M-LIFE nous permettent d'offrir un ballon d'oxygène aux projets que nous, au M, jugeons importants et qui bénéficient en même temps à la société. »
 

« Ce soutien peut faire une immense différence, ce que nous avons encore pu constater à l'occasion de l'exposition ‘Borman et fils’. Les dons faits à M-LIFE par nos M-cènes, d'un montant total de 100 000 euros, nous ont permis d'obtenir un plus grand nombre d'objets en prêt. C'est toujours un poste coûteux, surtout en raison des frais d'assurance. »
 

« Un autre exemple, cette fois-ci du domaine de la médiation : grâce à M-LIFE nous avons pu organiser des ateliers d'une semaine pour les participants au projet Dobedo. Lors de ces ateliers, les enfants ont pu travailler sur leur identité et leur force mentale par le biais de l'art. En compagnie d'un animateur et de leur enseignant, ils ont abordé sous un angle créatif des thématiques comme les sentiments et les rêves d'avenir. »
 

« Mais M-LIFE n'est pas qu'un simple instrument financier. Grâce à la fondation nous pouvons réaliser des projets qui seraient impossibles autrement, lancer de nouvelles collaborations utiles, proposer la visite des coulisses du musée et bien plus encore. Nous nouons ainsi des liens entre le musée et les individus – qu'ils soient visiteurs, habitants de Louvain, amis du musée, partenaires ou spécialistes. »
 

Quelle est l'importance de ces dons pour le M ?
« Le M est financé à la fois par des moyens publics et privés. Les subventions peuvent être considérées comme des revenus fixes qui nous permettent d'exister. Mais grâce aux dons, nous pouvons faire encore mieux ce que nous faisons déjà. Progresser reste toutefois encore possible. En guise de comparaison : en 2017, pour l'ensemble de la Belgique, les dons en faveur de la culture s'élevaient à 2,4 millions d'euros, contre 14,4 millions aux Pays-Bas. Mais à mon avis, c'est comme l'histoire de la poule et de l'œuf : nous savons que le public attache une grande importance à l'art, mais on ne l'invite pas souvent à le soutenir, tout simplement. Voilà, par la présente la demande est lancée ! (rires) »

UN GRAND MERCI

Le Covid-19 a aussi bouleversé l'univers des musées. Quelles ont été les conséquences pour M-LIFE ?
« Le M a rapidement décidé de mettre une large offre numérique gratuite à la disposition du public – comme nombre d'autres institutions culturelles, d'ailleurs. Nous avons remarqué que les gens en sont reconnaissants et tiennent à nous encourager. Concrètement, ils ont été nombreux à faire un don au moment de réserver un créneau horaire pour visiter le M. Les deux premiers mois après le confinement, pas moins de 500 personnes ont fait un tel geste. Nous les en remercions chaleureusement ! »
 

« À présent, après plusieurs mois, il semblerait que le sentiment d'urgence se soit atténué. Le soutien du public reste pourtant toujours aussi crucial. »
 

Si vous pouviez rêver tout haut, qu'aimeriez-vous encore accomplir avec M-LIFE ?
« Ouh là là ! (rires) J'espère que grâce à M-LIFE, le public se rendra compte de tout ce qu'accomplit le M à part organiser des expositions. Je pense au projet à l'hôpital pédiatrique de l'UZ Leuven, où nous proposons des ateliers d'art aux petits patients. Ou au projet ‘Le Pont des Arts’, qui veut stimuler les compétences affectives des enfants et des adolescents. Ou au soutien que nous offrons aux jeunes artistes, aux études approfondies que nos collaborateurs scientifiques effectuent ici… Ça, c'est mon rêve : que le public puisse continuer à découvrir ces facettes du M et que nous puissions continuer à lancer de telles initiatives en collaboration avec nos visiteurs. »

Vous voulez en savoir plus sur M-LIFE ?

Vous pouvez consulter tous les projets en cours et toutes les réalisations sur m-life.be, où il est également possible d'effectuer un don. Vous recevrez une attestation fiscale pour les dons de 40 euros ou plus. Dans le cadre de la crise du Covid-19, le gouvernement a décidé d'augmenter la déductibilité fiscale de 45% à 60% pour l'année 2020. Cette mesure est rétroactive et concerne donc tous les dons effectués depuis janvier 2020.

Soutenir M d'une autre manière?

Devenez ami du musée M

Planifiez votre visite

Pour les entreprises