Numéro trois de M

Le magazine de M

Numéro trois

En ce moment, le monde semble tourner à la fois au ralenti et à une allure supersonique. Mais quelle que soit la vitesse de rotation de votre univers personnel, nous sommes là pour vous. Deux fois par an, nous rassemblons des histoires, grandes et petites, sur ce qui se passe au M et autour du musée, à propos de notre collection, de nos collègues, partenaires, amis, visiteurs et projets – et aussi un peu à propos de vous. Car sans vous, le M ne serait pas le M. Alors, deux fois par an, ignorez le reste du monde et plongez dans l'univers du M.

 

Vous voulez en savoir encore plus sur M Louvain? Jetez alors un coup d’oeil sur notre page Facebook et notre compte Instagram.

Expositions, présentations de collections et projets

Le musée M accueille aussi bien les talents d’aujourd’hui que les maîtres anciens. Les salles du musée sont en constante transformation. Faites connaissance avec les artistes et commissaires d’expositions, scénographes et restaurateurs, collaborateurs et volontaires qui font d’une visite au M une découverte à chaque fois différente.

Festival urbain du Big Bang

BOUM !

Exposition solo au M

Vincent Geyskens

‘The Constant Glitch’:

pourquoi le M soutient les talents émergents

Dans les coulisses du M : le dépôt du musée

Des trésors dans la cave

Découvrez la collection :

'Impressionnant !'

M soutient les talents émergents

M-résidence

Les amis de M

L’art a besoin de bons amis. Les M-bassadeurs et les M-cènes comptent beaucoup pour nous. Nos amis sont des amateurs d’art curieux et impliqués. M est pour eux une source d’inspiration grâce à des moments privilégiés comme des visites commentées par des  commissaires d’expositions ou des guides, des visites à des lieux d’art, des conférences enrichissantes, etc. En plus, ils peuvent avoir accès à une plateforme qui permet aux amis d’entrer en dialogue avec d’autres amis ou des artistes mais aussi avec les experts du musée M dans le cadre de nombreuses activités.

Les amis de M:

Portrait d'une famille de M-bassadeurs

En visite chez un M-cène

La collection de Leen et David

Delen Private Bank

à propos de leur partenariat avec M

L'art sur mesure

En tant que maison, nous mettons un point d'honneur à rendre l'art aussi accessible que possible. Cela se traduit entre autres par la mise au point d'une offre sur mesure. Le M propose ainsi une expérience artistique à tout un éventail de visiteurs individuels, tant adultes que jeunes, mais aussi aux groupes, par exemple de collègues, et aux familles.

Les cinq ans de « Kunstbrug » :

l'école Mater Dei et le M racontent une initiative exceptionnelle

Numéro trois

Souffleur

Une étude du M et de la KU Leuven

Comment regardons-nous l'art ?

Nous réalisons M

M est réalisé par les collaborateurs, les bénévoles, le personnel occasionnel, le Conseil d'Administrationles amis du M et tous ceux qui viennent si souvent nous voir qu'ils font, eux aussi, partie de la maison.
 

M est le magazine gratuit du M Leuven. Il sort deux fois par an, pour la période de février jusque fin juin et celle de septembre jusque fin janvier. Félicitations, vous lisez en ce moment le numéro trois. Nous espérons qu'il vous plaira, il a été réalisé avec grand plaisir.

 

Ont collaboré à ce numéro :

 

M Leuven est un musée et une plateforme d'art plastique qui établit des rapports significatifs à travers le temps, avec la société et entre différentes disciplines artistiques. M concrétise ses ambitions internationales depuis Louvain, ville de savoir.

À nouveau numéro de M, nouvelle photographe

Ça devient une agréable tradition : pour chaque numéro de ce magazine, nous invitons un ou une autre photographe. Cette fois-nous, nous vous présentons Thomas Ost, né à Anvers et installé à Bruxelles, diplômé du RITCS comme documentariste, mais autodidacte en photographie. Ses photos, qui se distinguent par leurs surprenants décors intimistes, ont déjà paru dans Bruzz, De Tijd/L'Écho, The Word Magazine et bien d'autres publications.

 

Comment abordez-vous votre travail ?

Je commence par chercher un arrière-plan ou un environnement qui me parle. C'est une étape-clé dans mon travail : trouver une arène où mon sujet peut exister. Si l'environnement – donc la composition des éléments encadrant un sujet – ne fonctionne pas, j'ai du mal à capter l'image.

 

Je travaille le plus souvent sur pellicule, moins pour la qualité picturale que pour l'aspect temporel. Comme je dois envoyer mes photos au labo pour les faire développer, j'ai le temps d'oublier l'image. C'est essentiel pour moi. Je photographie parce que j'aime fixer des instants – je regarde, j'appuie sur le déclencheur et j'oublie. Si trop peu de temps sépare la prise de vue du résultat, je suis déçu d'une certaine façon, car alors la sensation de réalisation est trop dominante.

 

Pour ce travail, j'ai à chaque fois noué le dialogue avec les personnes devant mon objectif. J'étais l'auteur de l'environnement, autrement dit de l'espace statique, mais mes sujets étaient les auteurs du portrait parce qu'ils choisissaient librement le moment de la prise de vue. Nous avons en effet utilisé un retardateur, à actionner par le sujet. À mon sens, cette méthode correspond bien à l'époque à laquelle nous vivons.

 

Quel souvenir gardez-vous de ce travail pour le M ?

Le dépôt du musée ! Mon musée idéal serait un dépôt. J'adore l'accumulation, les collections, les archives…

 

Chez qui ou quoi trouvez-vous l'inspiration ?

Je trouve l'inspiration sur place, au moment même d'une prise de vue. La tactilité d'un environnement, l'ensemble des matières, des éléments architecturaux, des détails… Voilà ce qui m'attire.

CE QUI EST JUSTE EST JUSTE !

Le M Leuven s'engage à rémunérer correctement les talents pour le travail fourni et a donc rejoint l'organisation « Juist is juist » (« Ce qui est juste est juste »), une initiative d'oKo (« Overleg Kunstenorganisaties »). « Juist is juist » veut venir en aide aux organisations artistiques et aux artistes en créant un environnement fait d'engagements clairs, de bonnes conditions de travail et de transparence.

PARTENAIRES MÉDIAS DU M :

AVEC LE SOUTIEN DE :

PARTENAIRES STRUCTURELS