The Transhistorical Museum

Projet de recherche

The Transhistorical Museum

Vers un musée transhistorique

Le musée M abandonne la muséographie d’histoire de l’art, qui présente côte à côte les différents styles et périodes, au bénéfice d’une approche transhistorique, qui réunit l’art d’hier et d’aujourd’hui pour les mettre en face-à-face. Cela implique beaucoup plus que simplement accrocher des œuvres les unes à côté des autres. 

Projet de recherche international

En 2015, en collaboration avec le musée Frans Hals de Haarlem, le musée M a pris l’initiative de lancer un projet de recherche international dénommé The Transhistorical Museum: Objects, Narratives and Temporalities. Deux conférences, un atelier et un exposé ont déjà eu lieu dans ce cadre. Le 23 mai 2018, nous avons présenté une première publication consacrée au projet. L’ouvrage est le fruit d’une collaboration avec la maison d’édition Valiz à Amsterdam.

Sortir des limites

Depuis le début du siècle, on assiste à une augmentation sensible des expositions dites « transhistoriques ». Ces expositions présentent simultanément des œuvres d’art et des artefacts de diverses périodes ainsi que de différents contextes culturels et historico-artistiques. Les commissaires tentent ainsi de remettre en question des concepts traditionnels tels que chronologie, contexte et catégorie, et de les élargir.


En dépassant les compartimentages déterminés par l’histoire de l’art, ces experts apportent de nouvelles approches dans les suppositions historiques et créent un espace pour de nouvelles interprétations d’objets, en lien avec leur contexte et l’histoire.
 

Fondement théorique

Malgré ce regain d’intérêt, il n’existe actuellement pas de recherche théorique portant sur la transhistoricité et les projets des commissaires qu’elle suscite. The Transhistorical Museum: Objects, Narratives and Temporalities entend combler cette lacune. Et cet engagement a fait parler de lui ! C’est ainsi qu’en avril 2018, ‘the transhistorical’ faisait l’objet d’un article dans le New York Times

The Transhistorical Museum. Mapping the Field (Valiz, 2018)

Cette publication cartographie le ‘domaine transhistorique’ en rassemblant les  contributions de différents chercheurs, commissaires et professionnels des musées. Elle étudie les concepts constituant les fondements du transhistorique, en décrit la toile de fond théorique et décrit différentes expositions transhistoriques. L’ouvrage jette ainsi les bases de recherches et d’applications pratiques plus poussées. 

 

En vente au bookshop du musée M: 19,90€ 

 

Rédaction: Eva Wittocx, Ann Demeester, Peter Carpreau, Melanie Bühler, Xander Karskens


Avec des contributions de: Mieke Bal, Melanie Bühler, Peter Carpreau, Bice Curiger, Penelope Curtis, Ann Demeester, Olga Fernández López, Hendrik Folkerts, Hanneke Grootenboer, Maria Iñigo Clavo, Christa-Maria Lerm Hayes, Jean-Huber Martin, Ruth Noack, Alexander Nagel, Nicola Setari, Jasper Sharp, Abigail Winograd, Eva Wittocx