Thomas Demand

Thomas Demand

09.10.2020 - 18.04.2021

HOUSE OF CARD

Cet automne, M présente ‘HOUSE OF CARD’ : une exposition rétrospective de l'œuvre de l'artiste allemand Thomas Demand (1964) avec des contributions de Arno Brandlhuber, Martin Boyce, Caruso St John et Rirkrit Tiravanija. Pour la première fois, l'exposition place l'architecture explicitement en relation avec la pratique de Demand.

Construction

'HOUSE OF CARD' offre une vue d’ensemble des différentes approches de Demand en matière de construction ces quinze dernières années. C’est ainsi que les oeuvres de Demand qui abordent le modèle, le décor ou la scénographie sont indissolublement liées à l’architecture. En même temps, 'HOUSE OF CARD' met en avant le rapport qu’entretiennent les projets de Demand et ceux d’autres artistes ou  architectes tels que Martin Boyce, Arno Brandlhuber, Caruso St John et Rirkrit Tiravanija.

 

Le titre 'HOUSE OF CARD' fait allusion au caractère précaire de la pratique de Demand en tant que constructeur. Alors qu’architecture va généralement de pair avec durabilité, Demand explore plutôt les limites du fragile et de l’éphémère, comme dans son usage du papier et du carton.

Photographie

L’oeuvre de Thomas Demand (°1964) se meut entre fiction et réalité. Formé à l’origine comme sculpteur, Demand réalise néanmoins principalement des photos destinées à immortaliser ses maquettes grandeur nature en papier coloré et carton. Ces constructions de papier étant détruites une fois la photo prise, leur seule raison d’être devient l’image photographique finale.  

 

Le travail de Demand se base sur des images historiques ou contemporaines trouvées par l’artiste dans les médias, des livres ou sur internet. Par ses prises de vues soigneusement élaborées sur la base de modèles de sa propre construction, il incorpore sciemment dans ses compositions une distance par rapport aux images qui y figurent.

Model Studies

La série 'Model Studies' -étroitement liée avec le travail d’autres artistes, architectes et stylistes influents- constitue le coeur même de cette exposition. Entamée en 2011 et toujours en cours, cette série - où le concept du modèle occupe une place centrale- est ici montrée dans trois salles. Dans 'Model Studies', Demand s’éloigne de sa pratique habituelle. C’est ainsi que, pour la première fois, il ne photographie pas les modèles à échelle qu’il a lui-même construits, mais il se penche sur ceux d’autres artistes, architectes et stylistes (de mode) tels que John Lautner, SANAA (Kazuyo Sejima + Ryue Nishizawa), Hans Hollein et Azzedine Alaïa. Le résultat en est une série d’images à la fois abstraites et résolument tactiles en raison du caractère marqué des textures et matériaux représentés. On pourra voir au musée M la première série des 'Model Studies' -conçues sur la base du travail de John Lautner- en même temps que la sculpture 'Do Words Have Voices' (2011) de l’artiste britannique Martin Boyce.

Projets rarement montrés

En dehors de cette série, l’exposition met largement en évidence l’intérêt et l’engagement en faveur de l’architecture dont a fait preuve Thomas Demand ces quinze dernières années. On y trouvera des projets rarement montrés, tels que 'Black Label' de 2009 (projet qui joue également un rôle dans 'Untitled 2013 (Thomas Demands here)' de Rirkrit Tiravanija (également visible au M), 'Embassy' de 2007 (une collaboration avec l’architecte allemand Arno Brandlhuber), 'Nagelhaus' de 2010 (un projet non réalisé conçu en collaboration avec Caruso St John et destiné à l’espace public ruimte à Zurich) ainsi que 'les pavillons Kvadrat' de 2020 (trois bâtiments au Danemark conçus par Thomas Demand et actuellement en construction).

Nouvelle monographie

A l’occasion de cette exposition paraîtra une nouvelle monographie consacrée à l’oeuvre de Thomas Demand. L’édition en est assurée par M Leuven et MACK Londres, dans une conception graphique signée Julie Peeters. L’ouvrage comprend des essais de Maristella Casciato & Emily Pugh, Aude-Line Dulière, Karen Van Godtsenhoven, Valerie Verhack et Adam Caruso, ainsi qu’une conversation entre Thomas Demand, Hal Foster en David Chipperfield. Cette publication comprend également des contributions visuelles dues à Martin Boyce, Arno Brandlhuber et Rirkrit Tiravanija.

 

Commissaire d’exposition: Valerie Verhack

 

Dans le deuxième numéro de notre magazine M, Demand commente lui-même son travail. Lisez l’interview ici.

Ouverture en ligne

À cause de Covid-19, il n'y a pas eu d'événement d'ouverture au musée. À la place, M a ouvert l'exposition avec un livestream sur Facebook le jeudi 8.10.

PRÉPAREZ VOTRE VISITE

Informations sur les expositions: en ligne et hors ligne

Pour limiter la propagation du coronavirus, nous ne proposons actuellement pas de documents papier. Alternativement, vous trouverez toutes les informations sur cette page. Des textes explicatifs seront apposés sur les murs des salles et des audioguides sont disponibles et seront désinfectés entre chaque usage. 

Thomas Demand

Thomas Demand

BIO

Thomas Demand

BIO

L’œuvre de Thomas Demand a fait l’objet de nombreuses expositions monographiques, entre autres au Museum of Modern Art, New York, à la Neue Nationalgalerie, Berlin ou encore à la Fondazione Prada, Venise et Milan. Il a représenté l’Allemagne à la Biennale de São Paulo.


Il réside et travaille à Berlin et Los Angeles.