THÈME 4: L'UNIVERS DANS LA MAIN

À la recherche d'Utopia

L'univers dans la main

Thème 4

Rêves d'espace et de temps

La quatrième et dernière partie de l’exposition À la recherche d’Utopiavous réserve un accord final sublime. Le  rêve du monde idéal prend une nouvelle dimension dans l’art. Les gens veulent comprendre l’univers et l’éternité – et plus seulement croire. Ils renversent en quelque sorte eux-mêmes le spectre armillaire et s’appliquent à chercher leur Utopie. La science et l’art fusionnent dans une configuration grandiose. L’homme tient même l’univers dans une seule main, comme dans le portrait de la jeune princesse de Jan Gossaert. Si un enfant le peut et l’ose, pourquoi hésiterions-nous ?

 

Utopia signifie chercher les limites de l’univers. Naturellement, la science a propulsé cette recherche. L’exposition présente des instruments de mesure scientifiques originaux de Leuven datant du 16e siècle. Leuven était à l’époque à la pointe de la fabrication des spectres armillaires et des astrolabes. Ces instruments permettaient de calculer la hauteur et l’emplacement des astres. Gérard Mercator, Gemma Frisius et Gualterus Arsenius ont fait de ces instruments de navigation de petites œuvres d’art surprenantes. À la recherche d’Utopiaest parvenue à réunir cinq des sept spectres armillaires qui subsistent. Ils viennent des quatre coins du monde et - fait exceptionnel - sont réunis à Leuven pour la première fois. Venez donc rêver d’espace et de temps à l’exposition À la recherche d’Utopia.