The Constant Glitch

Exposition

The Constant Glitch

02.04.2021 - 05.09.2021
Réservez un créneau horaire

Acquisition d'œuvres d'artistes belges émergents pour la collection du M et de Cera

Depuis 2020, la planète est en état de crise permanent en raison de la pandémie mondiale. Ce n'est un secret pour personne : le secteur culturel était et reste très affecté, les talents émergents disposent de moins de possibilités de créer.

M, la Ville de Louvain et Cera se sont associés pour leur offrir une bouffée d'oxygène. La Ville de Louvain et Cera ont chacun contribué 50 000 euros et un montant de plus de 15 000 euros a pu y être ajouté grâce à  la campagne de crowdfunding « L'art appartient à tous » lancée par M-LIFE, la fondation muséale du M. Cette collaboration a permis de soutenir 19 artistes par l'acquisition de 37 œuvres ; celles-ci sont toutes présentées dans l'exposition intitulée « The Constant Glitch », d'après le nom d'une œuvre sélectionnée de Christiane Blattmann.

À propos de la sélection

Une commission d'experts, composée d'Eva Wittocx et Valerie Verhack (conservatrices au M Leuven), Hicham Khalidi (directeur de la Jan Van Eyck Academie à Maastricht) et Louis-Philippe Van Eeckhoutte (curateur indépendant), a sélectionné les 19 artistes selon divers critères, dont la qualité des œuvres, la position des artistes dans le monde de l'art belge, une certaine continuité dans leur travail et les médias employés.

 

La sélection comprend aussi bien des films, peintures, dessins, photos, sculptures, sérigraphies, œuvres textiles et sonores que des installations spatiales. Les 19 artistes retenus sont Leyla Aydoslu, Younes Baba-Ali, Béatrice Balcou, Christiane Blattmann, Aleksandra Chaushova, Dieter Durinck, Alexis Gautier, Hamza Halloubi, Olivia Hernaïz, Vedran Kopljar, Katja Mater, Hana Miletić, Meggy Rustamova, Mostafa Saifi Rahmouni, Kato Six, Gintauté Skvernyté, Ken Verhoeven, Oriol Vilanova et Anna Zacharoff.

Ce groupe d'artistes compte onze femmes et huit hommes, d'âges et d'horizons différents. Chaque artiste est actif·ve à sa façon dans le monde de l'art contemporain belge. Le M a déjà présenté des œuvres de Béatrice Balcou, Aleksandra Chaushova et Oriol Vilanova, et en septembre suivra une exposition solo d'Alexis Gautier. Cette initiative ne concerne pas uniquement l'acquisition d'œuvres ; en effet, le M s'engage à assurer le suivi du travail de ces artistes et à leur donner une place dans ses présentations et projets futurs. La première réalisation en ce sens est cette exposition, « The Constant Glitch », qui réunit toutes les nouvelles acquisitions dans une grande salle du musée.

The Constant Glitch

'The Constant Glitch' est le titre d'une sculpture de Christiane Blattmann faisant partie de la sélection. Ce nom fait référence à la perturbation de toutes les facettes de la société depuis le début de la pandémie. Nos contacts, notre perception du temps, nos manières de vivre ensemble, de travailler et de consommer ont tous été déréglés. Ce dérèglement, qui devait en principe durer quelques semaines seulement, lors d'un confinement, se prolonge depuis près d'un an déjà. Dans quelle mesure est-il passager ou fondamental ?

La pandémie affecte aussi tout particulièrement le mode de travail des artistes ; elle s'infiltre dans leurs œuvres dont, en plus, elle détermine la présentation – ou l'absence d'occasions de les présenter. En proposant « The Constant Glitch », le M vous invite à découvrir un modeste échantillon d'une génération émergente d'artistes actifs en Belgique. Ces artistes gardent le doigt sur le pouls de la société et révèlent un regard personnel sur le monde au travers de leur pratique créative, critique par moments.

Cette initiative a pu être réalisée grâce au soutien de Cera, de la Ville de Louvain et de M-LIFE, la fondation du M gérée par la Fondation Roi Baudouin.

PRÉPAREZ VOTRE VISITE

Informations sur les expositions: en ligne et hors ligne

Pour cette présentation de collection, les informations ont été mises à disposition aussi bien en ligne que sur place. A l’entrée de l’exposition, il est possible d’emmener un dépliant papier ou de scanner un code QR.